Lettre pour réviser le loyer de son locataire

Laissez-vous guider et créez en quelques minutes seulement un document adapté à votre besoin, téléchargeable et modifiable.


  • 1 démarche
  • 3 étapes
  • Moins de 5 min
Gratuit
Image d'illustration de la démarche Lettre pour réviser le loyer de son locataireImage d'illustration de la démarche Lettre pour réviser le loyer de son locataire

Document(s) généré(s)

Un document vierge

Lettre pour réviser le loyer de son locataire

.rtf (Word)
  • Nombre de vues : 5389 fois
  • Nombre d'utilisations : 602 fois
  • Mise à jour : 10/11/2022
L'essentiel à portée de clic

Quelles sont les conditions pour réviser le loyer de son locataire ?

Pour pouvoir augmenter le loyer de votre locataire, il faut que le contrat de bail comporte obligatoirement une clause permettant la révision annuelle du loyer.

Cette clause peut prévoir la date à laquelle la révision aura lieu. Si aucune date n’est prévue, la révision du loyer peut être faite à la date d'anniversaire du contrat de bail.

La clause de révision prévoit une augmentation du loyer durant le contrat de bail qui est indexée sur l'indice de référence des loyers (IRL) publié par l’Insee.

Si le contrat de bail ne comporte aucune clause de révision, le loyer ne pourra être revu qu’à la date de renouvellement du contrat de bail.

Comment procéder à la révision du loyer ?

La publication de l'indice de référence des loyers est trimestrielle. Pour déterminer cet indice, l’Insee se base sur l’évolution des prix à la consommation.

La méthode de calcul pour obtenir le montant du nouveau loyer prend en compte trois facteurs :

  • Le loyer initial hors charges (A)
  • L’indice de référence des loyers du trimestre prévu par le contrat de bail ou à défaut, le dernier indice de référence publié lors de la signature du bail (B)
  • L’indice de référence des loyers du même trimestre de l’année en cours (C)

(AxC)/B = montant loyer révisé

Le nouveau montant du loyer prend effet à la date prévue au contrat de bail, ou à défaut, à la date du renouvellement du contrat de bail.

Comment informer d'une augmentation de loyer ?

Que ce soit en cours de bail ou au moment de son renouvellement, vous devez informer votre locataire du nouveau montant du loyer avec une lettre de notification de révision du loyer.

En cours de bail, vous devez indiquer dans la lettre :

  •  La date prévue dans le contrat pour la révision du loyer
  •  La date à laquelle l’augmentation prendra effet
  •  Les modalités de calcul du nouveau loyer
  •  Le nouveau montant du loyer mensuel, hors charges

Lors du renouvellement du bail, vous devez indiquer dans la lettre :

  •  L’adresse du logement concerné
  •  Le nouveau montant mensuel du loyer

Vous devez envoyer votre lettre de révision du loyer à votre locataire par courrier recommandé avec accusé réception.

Contester une révision de loyer

Si le calcul est erroné ou si aucune clause de révision n’est inscrite au contrat de bail, le locataire est en droit de contester cette révision auprès du propriétaire, par courrier recommandé avec accusé réception.

Lien utile:

Votre démarche en ligne

En remplissant les formulaires que nous vous soumettons, vous obtiendrez via ces 4 étapes simple un récapitulatif concret de la procédure à suivre, pas à pas, mais également 1 document prêt à l'emploi pour finaliser votre démarche

Tarif (tout inclus) :Gratuit
Remplir le formulaire
Homme travaillant à son bureau

Nos autres démarches dans l'immobilier

Image illustrant mise en demeure du locataire de rembourser le loyer impayé
Mise en demeure du locataire de rembourser le loyer impayé

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et votre locataire ne paie pas son loyer ? Vous vous demandez ce que vous pouvez faire ? Quels sont les recours dont vous disposez ? Comment obtenir le recouvrement des impayés ?


  • 1 document
  • 3 étapes
  • 5 minutes
14.90 €
Image illustrant comment mettre fin au bail d’un locataire indélicat ?
Comment mettre fin au bail d’un locataire indélicat ?

Parmi les motifs de résiliation de bail, un propriétaire peut invoquer un motif dit légitime et sérieux.La loi n’a pas donné de définition du motif légitime et sérieux. En cas de litige, c’est le juge qui décidera si le motif l'est suffisamment.


  • 1 document
  • 3 étapes
  • 5 minutes
Gratuit
Image illustrant demande de prise en charge par le locataire des dégradations du logement
Demande de prise en charge par le locataire des dégradations du logement

Vous êtes propriétaire d’un logement mis en location et vous constatez des dégradations faites par votre locataire au moment de l’état des lieux de sortie.


  • 1 document
  • 3 étapes
  • 5 minutes
Gratuit
Image illustrant donner congé à son locataire pour reprendre son logement
Donner congé à son locataire pour reprendre son logement

Le bail d’habitation de votre locataire arrive bientôt à échéance. Vous souhaitez lui donner congé pour reprendre le logement pour y habiter ou pour loger un proche. Ce modèle de lettre vous permettra d’informer le locataire de vos intentions et de lui indiquer que...


  • 1 document
  • 3 étapes
  • 5 minutes
Gratuit
Un appartement de Paris

Découvrez nos dernières démarches autour...

Des baux d'habitation

Effectuez gratuitement toutes vos démarches en ligne. Des formulaires dynamiques, simples et rapides à remplir.