La succession de ma mère est bloquée depuis un moment. Existe-t-il un délai maximum pour la liquidation de la succession ?

Image d'illustration de la fiche : la succession de ma mère est bloquée depuis un moment. existe-t-il un délai maximum pour la liquidation de la succession ?
  • Publié par :
  • Dernière modification : 29/05/2024
L'essentiel à portée de clic


Une succession peut être bloquée en raison de conflits entre héritiers.

Quelles sont les options des héritiers ?

A partir de l’ouverture de la succession, les héritiers doivent choisir entre :

  • Accepter la succession purement et simplement

  • Accepter la succession à concurrence de l’actif net

  • Renoncer à la succession.

Dans quel délai les héritiers doivent-ils choisir ?

Ils ont 10 ans pour choisir une option à compter de l’ouverture de la succession. Si un héritier ne se prononce pas pendant ce délai, il est réputé renonçant à la succession.

Mais vous n’avez pas à attendre 10 ans pour agir. La loi permet de demander à l’héritier récalcitrant de se prononcer à partir du 4ème mois qui suit l’ouverture de la succession.

Cette demande peut être également faite par un créancier de la succession, par tout autre cohéritier ou héritier de rang plus éloigné (non appelé à la succession) ainsi que par l’Etat.

Comment procéder à cette demande ?

Vous devez faire appel à un commissaire de justice qui notifiera la sommation de prendre position à l’héritier récalcitrant.

Que doit alors faire l’héritier récalcitrant ?

Cet héritier doit alors prendre parti dans un délai de deux mois à compter de la sommation.

Il peut également demander un délai supplémentaire auprès d’un juge si :

  • Il n’a pas été en mesure de clôturer un inventaire

  • Ou s’il justifie de motifs sérieux et légitimes.


Cette demande auprès du juge a pour effet de suspendre le délai de 2 mois.

Quelle est la conséquence du silence gardé par l’héritier ?

Lorsque le délai de 2 mois ou le délai supplémentaire octroyé par le juge est écoulé et que l’héritier n’a toujours pas pris position, cela signifie qu’il accepte purement et simplement.
Vous souhaitez-signaler un problème sur cette fiche juridique ? Signalez-le

Notre équipe s'efforce de mettre régulièrement à jour le contenu de chacune des fiches. Néanmoins, il est fortement conseillé de vous rapprocher d'un professionnel du droit afin de valider la pertinence de votre action.

Référence(s) juridique(s) :

Articles 768 et suivants du Code civil.

Nos autres fiches dans la catégorie Succession

Succession Renonciation à succession au nom d'un enfant mineur

La succession permet d’organiser la transmission des biens d’un défunt à ses héritiers. Dès l’ouverture de la succession, l’héritier dispose d’un délai de quatre mois pour décider de ce qu’il souhaite faire.En effet, selon l’article 768 du Code civil, l’héritier ...

Succession Renonciation à succession par une personne majeure

La succession permet d'organiser la transmission des biens d'un défunt à ses héritiers. Dès l’ouverture de la succession l’héritier dispose d’un délai de quatre mois pour décider ce qu’il souhaite faire.En effet, selon l’article 768 du Code civil, l’héritier peut ...

Succession Ma mère est décédée. Je ne connais pas l'ampleur des dettes mais je sais qu'elle possédait des biens. Puis-je éviter que les créanciers me demandent plus que le montant de l'actif successoral ?

Lors de l’ouverture d’une succession, en qualité d'héritier, vous avez le choix soit d’accepter purement et simplement la succession, soit de l'accepter à concurrence de l’actif net, soit d’y renoncer.À partir de l'ouverture de la succession, vous avez 4 mois ...