Partager sur twitter
Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus
Partager sur Google Plus

Rupture de la période d'essai à l’initiative du salarié

Nombre de vues : 12 407 fois  -  Nombre d'utilisations : 7 420 fois  -  Mis à jour : 04/03/2019
↓

Vous souhaitez rompre votre période d’essai ? Vous pouvez y mettre fin quand vous le souhaitez, à condition de respecter un délai de prévenance, sans avoir à justifier votre décision.

Quelles sont les conditions à respecter pour rompre sa période d’essai?

Sauf dispositions contraires de la convention collective de l’entreprise, les délais de prévenance sont :

  • de 24 heures si vous êtes dans l’entreprise depuis moins de 8 jours
  • de 48 heures si vous êtes dans l’entreprise depuis plus de 8 jours

Aucun formalisme n’est imposé, mais une lettre bien rédigée évite les contestations.

La lettre de rupture de la période d’essai qui vous est proposée mentionne :

  • la durée de la période d’essai initialement prévue
  • la date de la rupture du contrat
  • le délai légal de prévenance applicable en fonction de votre temps de présence dans l’entreprise.

Cette lettre peut être remise à l’employeur en main propre contre décharge ou par lettre recommandée avec accusé de réception.

Lien utile

Votre démarche en ligne
En remplissant les formulaires que nous vous soumettons, vous obtiendrez via ces 4 étapes simples un récapitulatif concret de la procédure à suivre, pas à pas, mais également 1 document prêt à l’emploi pour finaliser votre démarche.
Démarche gratuite
Sans engagement
↓

7 420 démarches déjà réalisées

Réaliser cette démarche en ligne

↓
Démarche gratuite
Sans engagement
Nombre de documents
Nb. de document(s)
1 document
Nombre d'étapes
Nb. d'étape(s)
4 étapes
Temps nécessaire
Temps nécessaire
4 minutes
Document(s) généré(s) :
Rupture de la période d'essai à l’initiative du salarié
Assurance auto Allianz
1 mois de cotisation offert
pour toute nouvelle
souscription d'un contrat auto